EUROGIN.COM
Welcome
Committee
Preliminary Prog
Overview
HPVI
STIs
S. Femmes
Symposia
Ed. material
Registration
Abstract submission
Proceeding
CME
Tech. info
Guideline
Grants
General Info
Partners
Sponsoring
Accomodation
Social programme
Contact
Sign up for our email mailing
list to receive updates
about Eurogin 2003.
Your email address:


 

Mercredi 16 avril 2002 / Wednesday, April 16, 2003

1er Colloque francophone sur la Santé de la Femme
sous l’égide des Ministères de la Santé de la France et du Québec

Santé des femmes : promotion, prévention et dépistage


Conférence francophone
Nouveaux défis en prévention de la santé de la femme

EUROGIN 2003, Paris, Cité des sciences, 16 avril 2003EUROGIN organise une Conférence francophone internationale sous les auspices des ministères de la Santé, de la France et du Québec, sur la santé des femmes et ses défis en promotion, prévention et dépistage, le 16 avril 2003 à Paris, à la Cité des sciences.
Cette conférence a comme objectif de réunir des experts, des médecins et d’autres acteurs de la santé et des services sociaux, des représentantes et représentants des gouvernements pour faire le point, proposer des recommandations et suggérer les actions à mener pour une prévention efficace des pathologies féminines.
Mode de vie, déséquilibre alimentaire et comportements à risque, particulièrement nombreux, sont à l’origine d’une morbidité et d’une mortalité excessive par cancers, maladies cardio-vasculaires, etc… Les pathologies de la femme mûre (ostéoporose, maladies neuro-dégénératives, etc…) ont des conséquences délétères sur le plan économique, social, familial et personnel. L’augmentation de leur espérance de vie n’a fait que révéler de façon plus aiguë les problèmes liés à la longévité et à la perte de la qualité de vie. À l’inverse, chez les jeunes femmes, les maladies sexuellement transmissibles, le suicide, les grossesses non désirées, les violences font partie de leur quotidien. Pourtant, une stratégie de prévention efficace favoriserait la réduction de la mortalité et de la morbidité tout en réduisant les effets des inégalités sociales, géographiques ou économiques.
L’éducation de la population à des habitudes de vie saines, le repérage des populations à risque, le dépistage précoce des cancers ou d’autres problèmes de santé ainsi que les progrès de la médecine font partie des éléments de cette stratégie, associés à la possibilité de travailler en complémentarité avec d’autres partenaires. Qu’ils soient en prévention primaire (éducation), secondaire (dépistage) ou tertiaire (prévention des complications et des rechutes par les traitements appropriés), les défis à relever dans les domaines de la santé et du bien-être des femmes sont considérables.

1. Quatre thèmes ont été retenus
Prévention, dépistage et prise en charge des cancers féminins : le dépistage approprié des cancers spécifiquement féminins, dont les cancers du sein et du col de l’utérus, sont une priorité. La progression importante du cancer du poumon chez les femmes pose un problème majeur de santé publique.
Contraception et reproduction : la contraception est en évolution alors qu’un grand nombre de femmes sont aux prises avec des grossesses non désirées. Des solutions nouvelles émergent pour les problèmes de reproduction ainsi que ceux liés aux risques génétiques liés aux grossesses.
Les nouveaux défis en santé des femmes : ils permettront de cerner des problématiques liées au développement sociétal telles les mutilations génitales, les violences, les nouveaux modes de vie et les interventions auprès de clientèles à risque.
Femmes et longévité : sous ce thème, la conférence abordera la qualité de vie et le vieillissement, l’hormonothérapie, l’ostéoporose, les maladies neurodégénératives et la prévention des maladies cardiovasculaires.

2. Objectifs de cette conférence
Faire le point sur les aspects démographiques et socio-économiques des pathologies féminines les plus fréquentes.
Analyser les causes principales de mortalité et de morbidité des femmes, quel que soit leur âge.
Souligner les actions de prévention efficaces par :
- l’intégration de bonnes pratiques et de stratégies de prévention à mettre en place ;
- l’analyse des facteurs de risque et des populations vulnérables ;
- l’examen de stratégies d’éducation à la santé et au bien-être en insistant sur les messages clefs véhiculés ;
- l’analyse de programmes de dépistage en cours.
Mettre en place un réseau de collaboration entre intervenantes et intervenants en santé et bien-être des femmes dans les pays francophones.

3. Rapport et conclusions
Au terme de cette journée, les actes de la conférence devraient dégager des recommandations pour les professionnels de la santé et les représentantes et représentants gouvernementaux pour prévenir efficacement les pathologies qui affectent les femmes et les traiter adéquatement. Le Rapport dégagera des messages simples et clairs sur les moyens proposés par les experts pour répondre aux objectifs visés. Ainsi, le personnel médical sera informé des moyens et stratégies pour mieux prévenir et dépister les problèmes de santé, pour augmenter le bien-être des femmes et pour permettre de mieux apprécier les risques qui leurs sont associés.

4. Cibles
La conférence réunira des experts, des porte-parole de groupes d’opinion, des médecins gynécologues et obstétriciens, d’autres médecins spécialistes ou généralistes, divers professionnels travaillant sur la santé des femmes, des organisations scientifiques, des représentants des institutions gouvernementales, pour faire le point et mettre en lumière les progrès attendus quant aux pathologies féminines les plus courantes, dans les prochaines années.
La prévention est un exercice difficile, encore peu intégré aux pratiques médicales, car elle intervient sur les modes de vie tout comme sur les comportements sexuels. Elle s’efforce de les modifier, ce qui entraîne des contraintes, tant sur les modes de pratique que sur les habitudes de vie des patientes. De plus, les inégalités sociales dans ce domaine sont importantes et doivent être considérées par les médecins. Les effets de la prévention, qu’ils soient associés à des campagnes ou à des interventions cliniques individuelles, sont souvent à examiner sur le long terme et sont ainsi moins visibles au quotidien.
La Conférence sur la santé des femmes est une initiative d’EUROGIN à laquelle les ministères de la Santé de la France et du Québec s’associent, en tant que partenaires officiels. Les récentes dispositions législatives et administratives, ainsi que la volonté politique affirmée de donner à la prévention et au dépistage une place déterminante dans l’activité médicale, font que cette conférence vient à point nommé. En France, la Loi sur les droits des malades, les nouvelles missions élargies de l’Institut national de la Prévention et de l’Éducation pour la Santé (INTES), l’institutionnalisation de la prévention et de l’éducation avec une organisation plus professionnelle et des moyens plus importants définissent cette nouvelle orientation. Au Québec, la Loi sur la santé publique, le futur programme national de santé publique, les divers programmes de prévention et de dépistage ainsi que les objectifs ministériels et la stratégie d’action en santé et bien-être des femmes en font foi. Cette conférence permettra d’explorer les expériences mutuelles, québécoises et françaises, sur la gestion et la prestation des soins et services tout en posant un regard sur la santé des femmes d’autres pays francophones.


Congress Secretariat
VBCE – EUROGIN – C. Cabotin
33, rue de l’Abbé Groult, 75015 Paris - France
Tel. +33 (0)1 45 33 60 46
Fax +33 (0)1 45 33 57 15
Scientific Secretariat
EUROGIN
174, rue de Courcelles, 75017 Paris -France
Tel. +33 (0)1 44 40 01 20
Fax +33 (0)1 47 66 74 70
admin@eurogin.com