LA VACCINATION ANTI-PAPILLOMAVIRUS
EN PRATIQUE CLINIQUE



Dans le domaine de l'infection génitale à HPV et des lésions associées, la connaissance et les pratiques vont connaître des évolutions significatives.

La perspective d'un dépistage mieux oragnisé, basé sur le risque, la mise à disposition de marqueurs de risque et de détection plus fiables et plus spécifiques, des outils encore plus performants d'imagerie et de traitements vont bouleverser les pratiques traditionnelles.

La vaccination anti-HPV qui a pour objectif de prévenir les pré-cancers et cancers du bas appareil génital est une innovation majeure. Pour la première fois, il est possible de se protéger contre une tumeur solide viro induite. C'est aussi une formidable victoire pour la santé des femmes depuis l'extraodinaire contribution du frottis de dépistage il y a une cinquantaine d'années, à faire reculer la maladie. Elle inaugure une ère nouvelle dans la prévention de la maladie.

Dans cet environnement en pleine évolution et encore entaché de certaines incertitudes, décrypter les nouveaux enjeux, anticiper les évolutions à court et moyen terme, définir des stratégies cohérentes de prises en charge et rationaliser les pratiques sont impératifs.

En 2007, nous avons souhaité rassembler au sein de la conférence internationale d'EUROGIN, tous ceux qui souhaiteraient parfaire leurs connaissances, se former aux bonnes pratiques cliniques, s'informer des récents développements et anticiper les pratiques de demain.

J'invite tous ceux qui sont impliqués dans le dépistage et la prévention du cancer du col à s'associer à cet événement d'excellence dans un environnement scientifique international exceptionnel.

J. MONSONEGO
Directeur du Programme Scientifique